dimanche 17 avril 2016

Transition université - marché du travail

CV de Jean-Marie Le Ray Translation 2.0 Search Engine
@ Translation 2.0 di Jean-Marie Le Ray
Translation 2.0 di Jean-Marie Le Ray in Italiano Translation 2.0 di Jean-Marie Le Ray en français Translation 2.0 di Jean-Marie Le Ray in English Marketing Board on Pinterest, by Translation 2.0 Marketing & Branding for Consultants Jean-Marie Le Ray sur Google+ Translation 2.0 on Twitter Translation 2.0 on Facebook Jean-Marie Le Ray on LinkedIn Some Papers on Academia.edu Some presentations on SlideShare Some video-sharing on YouTube


* * *


* * *


Un an après ma participation au congrès TINVOM - Translation and Interpreting: New Voices On the Marketplace, qui fut selon moi « un véritable succès et une excellente occasion d'ouverture pour les étudiants de rentrer en contact, souvent pour la première fois, avec des réalités dont ils avaient jusqu'alors une vision plus théorique que pratique », je voudrais revenir sur une problématique qui m'est chère, illustrée dans la citation qui précède : la transition des traducteurs-interprètes entre l'université et le monde du travail.

Il y a évidemment plusieurs angles d'approche possibles, personnellement je ferai référence à l'axe stratégique du raccord entre établissements d'éducation / de formation et le monde professionnel, déjà souligné dans mon plaidoyer pour un marketing de la traduction :
2) Employabilité : 
  • Mener une réflexion sur l'employabilité comme moyen d'augmenter le prestige de la profession, et en termes de formation tout au long de la vie. 
  • Déterminer le profil du traducteur. 
  • Mener des enquêtes appropriées et régulières auprès des employeurs. 
  • Prendre contact avec les employeurs et inviter des professionnels à intervenir comme formateurs et à évaluer le travail des étudiants au sein des programmes de traduction
  • Encourager les stages et conclure des conventions de formation avec l'industrie. 
  • Surveiller l'évolution des compétences requises dans la profession. 
5) Formation des formateurs : 
  • Élaborer un cadre général définissant un profil de compétences pour les formateurs de traducteurs. 
  • Créer une banque de ressources contenant du matériel pédagogique destiné aux formateurs de traducteurs. 
  • Développer le processus de formation tout au long de la vie des formateurs de traducteurs. 
  • Rédiger un guide de mise en place pour les nouveaux programmes de formation à la traduction professionnelle et traiter en particulier la question du passage de la philologie/études de lettres à la traduction. 
Source : document STRATÉGIE RELATIVE AU MASTER EUROPÉEN EN TRADUCTION (EMT), consulté le 11 décembre 2014
C'est donc l'approche préconisée par la Commission européenne, qui soutient par le biais de la Direction Générale de la Traduction (DGT) le programme de Master européen en traduction (EMT, European Master’s in Translation), en qualifiant de stratégique, entre autres, l’employabilité des traducteurs, et en fixant parmi les objectifs de l’EMT : « Collaborer avec les associations professionnelles, les institutions et les entreprises de traduction afin de conserver une compréhension approfondie des différentes facettes des professions liées à la traduction. »

À noter que cet article, soumis à l'appel à contribution pour le n° 1/2016 des Langues Modernes, n'avait pas été sélectionné pour publication. Certes, on peut le comprendre en lisant l'intitulé du numéro, Approches théoriques de la traduction, même si selon le rédacteur en chef dans son éditorial :
[U]n grand nombre de contributeurs et contributrices s’est manifesté courant 2015 depuis les quatre coins du monde pour proposer, soit des textes contenant une réflexion de fond sur les enjeux de la traductologie aujourd’hui, soit pour porter témoignage de pratiques réflexives de terrain autour de la traduction.
En charge d’une telle quantité de propositions, nous avons décidé de donner suite à beaucoup d’entre elles, et il y avait manifestement matière pour plus d’un numéro. Chemin faisant, est venue l’idée d’éditer d’abord un premier dossier – celui que vous avez en mains – consacré aux approches théoriques, puis un second, qui sortira en juin, et qui fera état d’approches pratiques diverses en matière de traduction.
Donc nous verrons bien en juin quelles sont ces "approches pratiques diverses" retenues, à défaut de la mienne, qui a probablement le tort de manifester trop explicitement ma principale source de divergences avec le monde académique : faire la part belle à la théorie aux dépens de la pratique.

Il y a un dicton plutôt cruel chez les professionnels italiens : « Quand quelqu'un ne sait pas faire son métier, il l'enseigne ! », comme pour mieux souligner la dichotomie qui se crée trop souvent entre théorie et pratique, plutôt que d'insister sur leurs complémentarités nécessaires. Certes, la chose n'est pas généralisable, mais en analysant quelques évaluations de licence de plusieurs universités, les résultats sont plutôt parlants :
  • L'université Jean Monnet identifie des axes d’amélioration là où les taux de satisfaction sont inférieurs à 60%, le plus bas concernant l'affirmation selon laquelle « L’information sur les débouchés professionnels est satisfaisante », puisque seuls 42% des répondants se déclarent « tout-à-fait d’accord » et « plutôt d’accord » ;
  • Pour l'université François Rabelais de Tours, les « liens avec l'univers professionnel » sont parmi les 3 items les plus insatisfaisants (selon près de 90% des répondants !) ;
  • À l'université de Nantes, « (l)es intervenants professionnels extérieurs sont encore trop rares et limités à certaines mentions bien particulières » ;
  • Pour l'université d'Angers, c'est sur l'insertion professionnelle que le dossier d'évaluation « est le moins performant » ;
  • Enfin, l'université Paris 10 Nanterre mentionne au rang des aspects les plus faibles le « (p)eu de réflexion relative à l'insertion professionnelle en termes d'UE et de suivi de cohortes d'étudiants ».
Au point que cette dernière avance la recommandation suivante :
Une restructuration de l'offre de formation liée aux licences bi-disciplinaires Droit français-Droits de l'Europe / Droit anglo-américain s'impose dans une optique de cohésion, de lisibilité et de débouchés de l'offre de formation. Pour parfaire cette formation, il conviendra de veiller
  • à renforcer son pilotage en s'appuyant sur une réflexion forte relative à une évaluation tant des enseignements que des étudiants, 
  • à renforcer les potentialités de professionnalisation par la création de modules professionnalisants ainsi que par l'organisation d'un suivi de l'insertion professionnelle des étudiants facilité par le nombre restreint d'étudiants, 
  • à s'ouvrir à d'autres compétences transversales que les langues.
Ceci pour dire que ma position est loin d'être une vue de l'esprit, et qu'elle est souvent partagée par des étudiants frais émoulus qui se trouvent enfin face à la "jungle" professionnelle mais découvrent qu'ils/elles n'y sont pas forcément préparé(e)s.

Or qui aurait son mot à dire sur cette professionnalisation / formation professionnalisante si ce ne sont ... les professionnels, justement !

Est-ce un hasard ? Ces établissements font partie d'un échantillon de trente universités, écoles et associations françaises directement impliquées dans la traduction à qui j’avais envoyé fin 2013 un courriel ciblé, renouvelé en 2015, pour leur proposer d’adapter en français la formation au marketing & branding à l’intention des traducteurs-interprètes (et des agences de traduction) que je dispense avec succès en Italie depuis 2011. Pour n’obtenir en retour que trois réponses potentiellement intéressées (10%) et trois autres déclinant poliment l’offre (10%) : 80% des personnes contactées (toutes responsables à différents titres de la filière) ne se sont jamais donné la peine de répondre !

Il est clair que les universités peuvent avoir des problèmes budgétaires (une professeure m'a gentiment fait comprendre que leur budget pour les interventions en sus des cours prévus dans la maquette dépendent de la taxe d'apprentissage, qui est bien trop maigre pour cela), mais globalement cette (non-)réaction est un signe de ce que les espaces de dialogue et de collaboration entre universités et univers professionnel sont vraiment difficiles à conquérir.

Pourtant lorsque j'avais mon bureau au centre de Rome, j'avais accueilli des étudiantes stagiaires (provenant notamment de Rennes 2 et de Grenoble), dont une m'a laissé dans son rapport de stage un témoignage vraiment touchant. Mais pour qu'il y ait dialogue et coopération entre toutes les parties impliquées, encore faut-il que chacune fasse sa part, et vu la situation actuelle, ça n’a pas l'air gagné d’avance !

Par ailleurs, s'il est vrai que les jeunes issus de l’enseignement supérieur arrivant aujourd’hui sur le marché du travail exerceront difficilement leur activité dans une même entreprise pendant toute leur vie, alors l’enjeu principal pour les structures d’enseignement supérieur n’est pas tant de « coller » aux besoins des entreprises, que de donner aux jeunes toutes les bases dont ils ont besoin pour évoluer dans un métier qui connaîtra nécessairement des changements importants en raison des évolutions technologiques et organisationnelles.

Citation extraite du chapitre III intitulé « Mieux définir les rôles respectifs des structures universitaires et des entreprises dans la professionnalisation », du rapport L’insertion des jeunes sortis de l’enseignement supérieur, rendu il y a déjà dix ans mais qui garde toute son actualité si l'on en croit la situation professionnelle de nombre de jeunes un an après le diplôme.

Par conséquent, conformément au souhait du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de dynamiser les relations entre l'École et le monde professionnel en leur donnant une impulsion nouvelle, au lieu de se murer dans un silence froid il serait bon que les professeurs des universités commencent par dialoguer avec les professionnels qui les contactent.

À travers mon compte Twitter je suis 65 comptes des Universités de France, et une seule m'a répondu !


Voici donc ces 65 comptes d'universités françaises, classés par ordre décroissant en partant du plus grand nombre de followers et relevés le dimanche 17 avril 2016, à suivre sur une liste Twitter dédiée (work in progress), auxquels j'ai inclus celui de l'ISIT (Intercultural School, une grande école de management et de communication interculturels, ex-Institut Supérieur d'Interprétation et de Traduction, tournée vers l'international).

[MàJ - 12 mai 2016] Voir mon interview de l'ISIT...

Voir également cet autre classement d'influence sur Twitter.

Compte Twitter Nombre d'abonnés Date d'inscription à Twitter Nom et site de l'université
@UnivNantes 25 138 Janv. 2008 Université de Nantes
@SorbonneParis1 20 324 Fév. 2010 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
@Paris_Sorbonne 18 204 Nov. 2010 Université Paris-Sorbonne
@upmc 14 303 Janv. 2009 Université Pierre et Marie Curie
@univ_lyon2 13 000 Avril 2010 Université Lumière Lyon 2
@UnivParis8 11 437 Juin 2010 Université Paris 8
@unistra 11 224 Janv. 2011 Université de Strasbourg
@univbordeaux 10 680 Nov. 2009 Université de Bordeaux
@UniversiteLyon 10 517 Mars 2010 Université de Lyon
@Paris_Dauphine 10 488 Oct. 2009 Université Paris-Dauphine
@UnivLyon1 10 426 Juil. 2009 Universitė Claude Bernard Lyon 1
@ParisDiderot 10 321 Juin 2009 Université Paris Diderot
@UnivRennes1 9 887 Sept. 2009 Université Rennes 1
@ParisOuest 9 532 Oct. 2009 Université Paris Ouest Nanterre La Défense
@Lille3 9 349 Nov. 2009 Université Lille 3 Sciences Humaines et Sociales
@AssasParisII 8 950 Mai 2011 Université Panthéon-Assas - Paris II
@Univ_Lille1 8 716 Août 2009 Université Lille 1 - Sciences et Technologies
@UnivAngers 8 413 Avril 2009 Université d'Angers
@UJML 8 357 Fév. 2010 Université Jean Moulin Lyon 3
@Univ_Nice 8 184 Sept. 2009 Université de Nice Sophia Antipolis
@Univ_Lorraine 7 868 Juil. 2011 Université de Lorraine
@Universite_Caen 7 425 Juil. 2011 Université de Caen Normandie
@uvsq 7 328 Sept. 2009 Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
@UnivAvignon 7 229 Juin 2009 Université d'Avignon et des pays du Vaucluse
@UBMontaigne 7 207 Juin 2010 Université Bordeaux Montaigne (ex-Bordeaux 3)
@upemlv 6 630 Janv. 2010 Université Paris-Est Marne-la-Vallée
@UnivTours 6 560 Fév. 2010 Université François-Rabelais de Tours
@UniversiteCergy 6 497 Sept. 2010 Université de Cergy-Pontoise
@UnivCorse 6 428 Fév. 2011 Université de Corse Pasquale Paoli
@univtoulon 6 229 Oct. 2009 Université de Toulon
@UBO_UnivBrest 6 084 Oct. 2009 Université de Bretagne Occidentale
@Univ_Auvergne 5 994 Juil. 2009 Université d'Auvergne Clermont 1
@unilim 5 992 Déc. 2008 Université de Limoges
@univbourgogne 5 520 Juil. 2011 Université de Bourgogne
@UnivPoitiers 5 507 Août 2010 Université de Poitiers
@UTJeanJaures 5 421 Déc. 2009 Université Toulouse - Jean Jaurès (ex UTM)
@universitereims 5 153 Avril 2011 Université de Reims Champagne-Ardenne
@U_ParisSaclay 4 790 Déc. 2013 Université Paris-Saclay
@univ_lille2 4 642 Déc. 2011 Université Lille 2
@UnivLaRochelle 4 557 Mars 2010 Université de La Rochelle
@UPECactus 4 271 Oct. 2010 Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (ex Paris 12)
@UnivRennes_2 4 217 Avril 2013 Université Rennes 2
@universite_uppa 3 901 Nov. 2010 Université de Pau et des Pays de l'Adour
@UT3PaulSabatier 3 717 Déc. 2011 Université Toulouse III - Paul Sabatier
@Univ_Artois 3 646 Sept. 2010 Université d'Artois
@univpaulvalery 3 600 Fév. 2013 Université Paul Valéry - Montpellier 3
@Univ_Savoie 3 385 Sept. 2011 Université Savoie Mont Blanc
@UT1Capitole 3 360 Oct. 2009 Université Toulouse 1 Capitole
@ucly 3 200 Août 2009 Université Catholique de Lyon
@u_psud 3 107 Juin 2012 Université Paris-Sud
@upvd1 3 006 Janv. 2012 Université Perpignan Via Domitia
@SorbonneParis3 2 872 ? Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
@Univ_St_Etienne 2 490 Sept. 2011 Université Jean Monnet Saint-Étienne
@Universite_Mans 2 362 Juin 2011 Université du Maine / Le Mans - Laval
@utbm_fr 2 320 Juin 2010 Université de technologie Belfort-Montbéliard
@Univ_Reunion 2 086 Avril 2011 Université de La Réunion
@Univ_Clermont2 1 993 Sept. 2009 Université Blaise Pascal Clermont 2
@upjv 1 955 Nov. 2011 Université de Picardie Jules Verne
@umontpellier 1 865 Janv. 2014 Université de Montpellier
@uCezanne 1 829 Juin 2009 Université d'Aix-Marseille
@unimesfr 1 780 Nov. 2011 Université de Nîmes
@UnivChampollion 1 316 Janv. 2011 Institut National Universitaire Champollion
@UGrenobleAlpes 890 ? Université Grenoble Alpes
@isit 314 Janv. 2014 Intercultural School
@universitepf 183 Sept. 2009 Université de la Polynésie Française
@Master_TSM 143 Janv. 2014 Master Traduction Spécialisée Multilingue, Université Lille 3

À noter quelques curiosités :

Merci de me signaler tout oubli éventuel...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire